mercredi 21 mai 2014

Projet de Via Ferrata vers Annecy, une évidence

Rêvons un peu...à chaque fois que l'on passe sur le Pont de l'abîme cela nous parait une évidence d'animer le site : l'installation une Via Ferrata s'impose.

Le pont de l'Abîme est un pont suspendu situé en France dans le département de la Haute Savoie. D'une portée de 74,80 mètres, cet ouvrage d'art permet à la route départementale reliant directement les communes de Cusy et de Gruffy (la RD 31) de franchir le Chéran (rivière) à une hauteur de 96 mètres. 

L'ensemble du site et de ses abords est enregistré depuis le 26 juillet 1946 comme « site naturel inscrit », un label officiel français qui désigne les sites naturels dont l’intérêt paysager, artistique, historique, scientifique, légendaire ou pittoresque exceptionnel présente une valeur ou une fragilité. Le pont de l'abîme est donc un site touristique remarquable où ont lieu de nombreuses visites journalières.

Notre projet vise à créer un parcours alpin du type Via Ferrata avec la possibilité d'une gestion privée.
La Haute Savoie dénombre aujourd'hui 9 Via Ferrata publiques et 1 privée du type parcours alpin. Les Via Ferrata en France se sont développées fortement entre 1988 et 2002 avec plus de 80 constructions. Cette croissance répondait à une attente importante des vacanciers en saison ou pendant les weekends. La tendance des derniers équipements fait plutôt la part belle à la mise en valeur d'un site naturel (cascades, cadre géographique,...) ou d'un patrimoine historique (Grenoble, La Grave,...). 


Ce projet permettrait aux pratiquants et touristes de découvrir le site géographique, géologique ainsi que l'ouvrage historique du pont de l'abîme.

L'intérêt principal de ce projet serait ainsi de donner une nouvelle orientation aux activités touristiques du territoire, en associant une valorisation patrimoniale, culturelle et environnementale du site à une activité sportive.

L'objectif est une diversification de l'offre touristique du territoire par un renforcement de l'attractivité grâce à la traversée du Chéran et la mise en valeur du pont de l'abîme. Nous espérons aussi sensibiliser le public à l'environnement par une approche pédagogique tout au long du parcours, complétant le travail qui a été fait non loin de là aux abords du Chéran. Nous souhaitons également prolonger la saison touristique en offrant une possibilité d'exploitation toute l’année. Enfin on peut escompter des retombées économiques locales : hébergement, restauration, commerces alimentaires, vente d'articles de sport, un hôtel restaurant étant déjà présent sur place. Le projet peut aussi être porteur d'emploi puisque l'exploitation du site nécessitera un encadrement sportif professionnel ou une gestion du type « parcours aventure ». 

A déterminer un peu les orientations a donner à un tel projet ? A suivre...

Aucun commentaire:

Publier un commentaire